Search
Close this search box.

Alimentation et cancer : des liens conservés dans l’arbre du vivant

Les liens entre apport calorique et cancer sont connus pour plusieurs animaux dont l’humain, mais leur généralisation à tous les organismes multicellulaires reste mal connue. Une étude menée chez les hydres et les poissons zèbres, entre la France, le Canada, la Hongrie et l’Australie, et publiée dans Scientific Reports, a montré qu’une restriction alimentaire prévenait ou ralentissait le développement des cancers par rapport à des régimes riches. Ainsi, l’impact de la disponibilité en ressources ne réside pas sur le nombre de cellules devenant mutantes mais plutôt sur la favorisation de leur prolifération une fois apparues.

References

Tissot, S., Guimard, L., Meliani, J., Boutry, J., Dujon, A., Capp, J., Tökölyi, J., Biro, P. A., Beckmann, C., Fontenille, L., Khoa, N. D., Hamede, R., Roche, B., Újvári, B., Nedelcu, A. M., & Thomas, F. The impact of food availability on tumorigenesis is evolutionarily conserved. Scientific Reports, publié le 14/11/23.

Contact TBI

Jean-Pascal Capp capp@insa-toulouse.fr

Share this article

Other news